La santé mentale chez les jeunes


La santé mentale chez les jeunes est notre priorité.

Les jeunes sont plus susceptibles de souffrir de troubles de santé mentale que les personnes de tout autre groupe d’âge, mais ils sont particulièrement mal servis lorsqu’ils souhaitent accéder à des soins. Les adultes canadiens atteints de maladies mentales signalent des symptômes apparaissant à un jeune âge. En fait, 75 % des problèmes de santé mentale se déclarent avant l’âge de 25 ans, et 50 % se produisent entre l’âge de 12 et 25 ans.

Il existe des services destinés aux jeunes enfants et aux adultes plus âgés, mais l’écart de services est apparent : le système présente la plus grande faiblesse là où il est devrait être le plus fort. Deux faits sont particulièrement révélateurs : seulement 1 jeune sur 4 obtient vraiment l’aide dont il a besoin, et le premier point de contact est régulièrement l’urgence de l’hôpital.

Non seulement la plupart des adultes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou une maladie mentale disent que les premiers symptômes se sont manifestés avant l’âge de 18 ans, mais bon nombre d’entre eux affirment aussi que la stigmatisation est souvent pire que la maladie. Les jeunes représentent la population la plus vulnérable au Canada et ils ressentent les effets de la stigmatisation plus que tout autre groupe. En effet, 60 % des jeunes qui ont cherché à obtenir un traitement au cours de la dernière année disent avoir été victime de la stigmatisation et 75 % des jeunes Canadiens ayant des problèmes de santé mentale ne demandent pas d’aide.